Photo de Nina Kraviz

Artiste

Nina Kraviz

electra
minimal techno
russian electronic
russian techno

Bio

Nina Kraviz est l'une des artistes techno les plus acclamées de la scène internationale. Originaire d'Irkoutsk, en Sibérie, elle a commencé à faire parler d’elle au milieu des années 2000 et a devenir influente en tant que DJ mais aussi que productrice. À la tête du label Trip (трип), elle est devenue ces dernières années l'une des principales références de l'industrie techno. Elle s’est produite dans certains des festivals les plus importants du monde tels que Time Warp, Sónar Festival, Awakenings, Primavera Sound et Coachella, et est à l’origine de morceaux à très grand succès lors de la dernière décennie, tels que "Ghetto Kraviz" ou "I Wanna Go Bang", la sortie de Bjarki sur Trip. Née à la fin des années 80 et originaire d'Irkoutsk, Nina Kraviz s'est lancée dans la musique dès son plus jeune âge. Elle a commencé par le rock teinté d’influences électroniques, puis s'est rapprochée de l'acid, de la techno de Detroit, de l'IDM, de la house de Chicago, du funk, du disco classique et aussi de l'EBM. Enfin, elle a découvert le disco underground et la new-wave qui, avec les autres genres, ont contribué à forger et définir son son au fil des années. Alors qu'elle étudie la médecine dans les années 90, elle devient animatrice de radio et journaliste pour Ptuch, un média légendaire de musique russe. En 2000, après s'être installée à Moscou, elle devient collectionneuse de disques et, tout en poursuivant sa carrière de journaliste, a commencé à travailler comme assistante dans une agence d'artistes. À la même époque, alors que sa collection est principalement composée de musique funk, elle commence à organiser des soirées du même genre musical avec un ami. C'est lorsqu'elle rejoint le groupe My Space Rocket en tant que chanteuse, compositrice et coproductrice, qu'elle commence à produire sa propre musique. Cependant, le tournant de sa carrière a eu lieu en 2006, lorsqu’elle a participé à la Red Bull Music Academy de Melbourne. Lors de cette intense expérience, elle a eu l’opportunité de donner à Greg Wilson la démo de son groupe et en 2007, le morceau "Amok", coproduit avec l'actuel Vakula, est sorti sur B77. L'année suivante, après avoir quitté le groupe, elle commence à partager sa musique sur MySpace sous le nom de Damela Ayer, tout en poursuivant sa carrière de dentiste et en travaillant dans un hôpital pour les vétérans des guerres. En même temps, les vendredis soir, elle continue d’organiser ses propres soirées au légendaire club Propaganda de Moscou. En 2008, ses démos attirent l’attention et sont retenues par Jus-Ed sur Underground Quality et par Radio Slave (Matt Edwards) sur Rekids. Ces différentes sorties lui ouvrent alors les portes de la scène internationale. En 2011, les deux EPs "I'm Week" et "Ghetto Kraviz" deviennent des succès dans le milieu underground et en 2012, elle sort enfin son premier album toujours sur Rekids. Un autre tournant a lieu en 2014, lorsque Nina Kraviz décide de lancer Trip (трип), son propre label, grâce auquel elle a contribué à faire connaître de nouveaux noms au sein de la scène électronique, comme Bjarki et Nikita Zabelin. L'année 2015 est marquée par la sortie du titre de Bjarki "I Wanna Go Bang", sur Trip et reconnu comme l'un des plus titres techno majeurs de la même année. Nina Kraviz connait ensuite l’explosion d’une carrière déjà bien lancée. Des performances telles que celle de Coachella en 2019, durant laquelle elle a présenté un nouveau concept de spectacle en live, ou encore sa nouvelle formule b2b comme avec Helena Hauff, ont contribué à confirmer de quoi cette artiste est capable. Non seulement, son évolution sonore constante et sa recherche continue de nouvelles approches musicales, font de Nina Kraviz l'un des noms les plus polyvalents et les plus appréciés du monde de la musique électronique.

Nina Kraviz

;