Photo de LucianoPhoto de Luciano

Artiste

Luciano

latin tech house

8 abonnés

Bio

Luciano est un DJ et producteur de musique chilien-suisse dont l'histoire est unique en son genre. Il a commencé par jouer dans des clubs de rock au Chili, a contribué à la promotion de la musique électronique underground dans ce pays, est devenu une référence à Ibiza avec sa résidence au Circoloco et ses soirées Vagabundos, jusqu'à monter sur certaines des plus grandes scènes de l'industrie comme celles de Time Warp, du festival Kappa Futur et de Sonus. Son style initial de techno minimale a évolué au fil des ans vers une fusion distinctive entre la house et la techno, et ses DJ sets ont toujours été fortement influencés par la musique latino-américaine. En apportant son son en Europe et grâce à son propre label Cadenza Records, il a réussi à changer les règles de l'industrie, devenant au cours de la dernière décennie l'un des DJ et producteurs les plus influents de la scène musicale électronique. Son dévouement total à la musique, qui se marie parfaitement avec son charisme et son attitude sur scène, ont fait de Luciano l'une des plus grandes stars de la musique électronique. Luciano, à l'origine Lucien Nicolet, est né le 24 février 1978 à Montecherand, en Suisse, de père suisse et de mère chilienne. À l'âge de 11 ans, il s'installe à Santiago et est influencé par les sonorités chiliennes et latino-américaines. Son amour pour la musique débute lorsqu’à l'âge de 12 ans, il reçoit une guitare en cadeau de sa mère. Il fait partie d'un groupe de punk rock à l'école jusqu'à l'âge de 16 ans et, après avoir découvert le groupe français Bérurier Noir et vu comment ils utilisaient des boîtes à rythmes, commence à s'intéresser à la musique électronique. Il tombe ensuite amoureux de la musique des héros de la techno que sont Juan Atkins, Derrick May et Model 500,et essaye de partager sa nouvelle passion pour la musique électronique dans les clubs de Santiago. Il s’initie au djing grâce à son amitié avec Dandy Jack (Martin Schopf) et son frère Adrian Schopf. Bien qu'à l'époque il soit trop jeune pour jouer dans la plupart des clubs, il se produit dans des salles de rock comme La Batula, au Chili, où le public n'apprécie pas vraiment son son. Mais, malgré cela, il continue à faire vivre sa passion pour la techno et commence à avoir de plus en plus d'adeptes. Bientôt, beaucoup se convertissent à la techno. Il commence à jouer très jeune, mais ne s’intéresse à la production qu’en 1997, à l'âge de 19 ans. Faisant partie d'un cercle assez restreint, il fait connaissance avec Ricardo Villalobos, qui jouait dans ses soirées "Encuentro con la Technocultura" et avec qui il développe le projet "Sense Club". Après lui avoir rendu visite pour la première fois à Ibiza, Luciano commence à s'intéresser à l'Île Blanche. Il n'at que 21 ans lorsqu'il joue à la Love Parade de Santiago avant de partir en Europe pour étudier l'ingénierie du son. Il établit alors sa résidence au club Weetamix à Genève et sort des productions sur le label Mental Groove Records d'Oliver Ducret. En 2001, il rejoint la famille Cocoon à Ibiza et joue lors des célèbres Monday nights d'Amnesia. L'année suivante, Luciano et le DJ et producteur suisse Philippe Quenum lancent Cadenza Records. Ce label était censé être une plateforme pour la sortie de quelques titres qu'ils avaient réalisés, mais l'énorme succès de leur premier EP, comportant "Orange Mistake", convainc Luciano et Quenum de continuer à gérer le label. Aujourd'hui, il est reconnu comme l'un des labels les plus influents de la scène grâce auquel des artistes tels qu'Andrea Oliva, Michel Cleis, Reboot et Argy ont donné le coup d'envoi de leur carrière. En Europe, il essaye de créer son propre son en proposant un type de techno combiné à des rythmes latins chauds, la proposition est parfaite pour l'époque. De très grosses sorties sur des labels tels que M_nus, Desolat, Cocoon, Perlon et Poker Flat commencent à faire parler de lui. C'est en 2006 que Luciano s'associe avec le Circoloco, devenant ainsi le résident du club pendant 3 ans. 2009 est l’année qui marque le début de "Aether Live", son spectacle multimédia futuriste, impliquant les membres de Cadenza - Reboot, Mirko Loco, Lee Van Dowski et Digitaline - et se produisant en utilisant Ableton en direct. Après ce succès, Luciano se fait à nouveau fait connaître sur la scène d'Ibiza en lançant un événement gratuit au bar de la plage Ushuaïa, qui devient rapidement la plus grande fête de l'île. En 2010, le concept Vagabundos prend vie et devient la résidence dominicale de Pacha. Sa bande colorée, inspirée par les voyageurs gitans, devient un autre point de référence à Ibiza. "Vagabundos sin futuro", vagabonds sans avenir, c'est ainsi que Luciano et les artistes du label avaient été appelés après une tournée au Brésil, en raison de leur vie d'insomniaques et de fêtards. Abordant différents genres musicaux, Luciano collabore en 2012 avec Lenny Kraviz sur un projet pop rock, les deux se produisent ensemble au festival Rocktronic d'Ibiza. Entre les étés 2012 et 2013, les festivals Luciano & Friends donnent le ton au nouvel hôtel Ushuaïa. D'une petite fête de bar de plage à un énorme club vendant 4500 billets chaque semaine grâce au nom de Luciano. L'été 2014, ont lieu les soirées Origins à l’Amnesia. L'année suivante, Vagabundos retourne à Pacha pour quelques vendredi, tandis que Luciano & Friends trouve prend place à Destino. 2014 est également l'année du lancement de Cadenza Lab et de son second label Basaec, qui présente ses premières productions sous le nom de Luciæn, datant de l'époque de son adolescence. Luciano, comme beaucoup d'artistes aux multiples facettes, a également officié sous d'autres pseudonymes : Monne Automne, avec Argenix Brito et Pier Bucci, et Lucien-n-Luciano, une version plus soft de lui-même et sous lequel son premier album "Blind Behaviour" sortira, en 2004, via Peacefrog Records. Son deuxième album "No Model No Tool" et son dernier "Tribute To The Sun" sont tous deux sortis sur Cadenza, respectivement en 2007 et 2009. Parmi ses productions, on retiendra certainement "Rise of Angel", qui devient encore plus célèbre après le remix d'Andrea Oliva. Luciano n'est pas seulement l'un des plus grands artistes de la scène électronique, c'est aussi une personne dotée d’un coeur immense et d’une grande humanité. Il l'a démontré en parlant ouvertement de ses problèmes personnels de toxicomanie - ce qui l'a également amené à arrêter un an, en 2017 - afin de sensibiliser l'industrie. De plus, avec sa femme Francisca et sa sœur Amélie, ils dirigent l'association caritative "One Coin For Life" avec laquelle ils se concentrent sur la sensibilisation culturelle et la collecte de fonds pour aider à préserver la culture et les traditions des communautés dans le monde entier. En outre, il a participé au projet "Bridges For Music" en Afrique du Sud, avec Richie Hawtin et Skrillex, pour montrer comment la musique peut être accessible même dans les régions reculées et comment elle peut être un point commun entre les cultures, comme le prouve son mélange de latin et d'électronique. Plusieurs années se sont écoulées depuis le début de sa carrière, à l’âge adolescent, mais il continue d'être sans aucun doute l'un des artistes les plus influents de la scène.

Luciano